La Bonne Nouvelle
A Conques, Marie de Magdala, couronnée, investie de la mission d'Apôtre des Apôtres selon saint Jérôme, est représentée, à l'extrémité de l'étage de l'Ancien Testament comme l'annonciatrice des temps nouveaux.
Munie d'une torche, elle se rend avec les autres Saintes Femmes au tombeau à l'aube du premier jour de la semaine. Entièrement purifiée, car libérée des 7 démons nous dit Luc (Lc 8, 2), elle est la seule personne a avoir vu et reconnu le Christ ressuscité en ce matin de Pâques, et chargée d'annoncer la nouvelle aux onze apôtres. En compagnie de Marie, elle porte le livre de la "Bonne Nouvelle" tenu grand ouvert.
L'insertion des Evangiles sous les arcades vétérotestamentaires montre la continuité et l'unicité des Ecritures, confirmée expressément par la présence du porteur des rouleaux de la Thora placés, eux, à l'étage supérieur, qui est celui du Nouveau Testament (frise de l'Eglise en marche de l'ère chrétienne).


 

Page précédente

 

Chapitres : Intro. Page précédente