LA DIAGONALE DE LA GRACE

Diagonale de la grâce

Une diagonale traverse le tympan depuis les ondes divines du Ciel jusqu'au visage de l'homme restauré, qui s'éveille, au fond du Tartare, juste sous les pieds de Satan. Elle passe exactement par les mains du Sauveur : sa dextre reçoit les grâces du Père tandis que sa main gauche les déverse ici-bas, sur terre, jusqu'au plus profond du monde des morts et des pécheurs. Cette ligne rappelle que le Christ est venu sur terre pour le salut des hommes, qu'il a subi sa passion, est mort, descendu aux enfers pour libérer les Justes retenus dans les Limbes, mais aussi pour le rachat des hommes, et le premier d'entre eux, Adam, dont le crâne, dit la tradition, a recueilli le sang du Crucifié sous la colline du Golgotha.

Page précédente