Retour

Le fait qu'aucun des humains du Tartare ne présente pas la moindre marque tangible de souffrance ou d'effroi est le signe qu'il ne s'agit pas ici de damnés soumis aux terribles tortures du châtiment éternel de l'Enfer, tel qu'on se l'imagine de nos jours. A l'instar des âmes purifiées par le feu purgatoire, ce sont ici des éprouvés soumis aux épreuves purificatrices afin de restaurer la pureté de leur âme. Devenus conscients de leurs fautes, leur visage parait paisible, impavide, parfois étonné, comme s'ils nourrissaient une réflexion intérieure...

Leur inertie -qui tranche avec les rictus démoniaques des diables- suggère qu'ils sont encore asservis par leurs péchés, leurs passions. Mais à terme, le processus de purgation les affranchira et ils recouvreront la lumière divine.


Les visages impavides du Tartare : des éprouvés plutôt que des damnés

Observez sur la mosaïque ci-dessous les visages des pécheurs plongés dans le Tartare. Ils subissent des épreuves mais leur visage reste impavide, sans aucune marque de douleur ni de peur.

 

 

 

 

 

 

Page précédente